Flamme et Froid : Prélude , le guide

Venez discuter à l'auberge! Sujets libres autour de GW2 et recrutements!

Flamme et Froid : Prélude , le guide

Messagepar Torin » Ven 1 Fév 2013 06:01

La nouvelle mise à jour de Guild Wars 2 du 28/01/2013 nous apporte une nouvelle façon d'aborder le jeu: l'histoire vivante.

C'est une suite d'événements évolutifs qui nous feront vivre l'Histoire (avec un grad H) de la Tyrie (avec un grand T car c'est un nom propre) au jour le jour!

Cette première partie justement intitulée "prélude" nous apporte donc le début d'une nouvelle histoire.

Voici un extrait du "Journal d'un asura en Tyrie, guide et conseils pour les recherches aventureuses":

Dans toutes les villes principales des crieurs publiques annoncent avec horreur l'effroyable nouvelle: Il y a un problème de réfugiés dans les Contreforts du Voyageur et sur le Plateau de Diessa! Ni une, ni deux, vous vous armez de votre marteau à deux mains prêt à montrer à ces envahisseurs va-nu-pieds que l'herbe n'est pas forcément plus verte ailleurs.

Rendez-vous donc dans les contreforts du voyageur pour voir ce qu'il s'y trame, par exemple au point de passage de Sonnecor, à la sortie d'Hoelbrak.
Vous remarquerez alors de nouvelles choses: Tout d'abord il y a des collecteurs de souvenirs répartie sur la carte, entre l'entrée d'Hoelbrak et le point de passage du col du dolyak. Ils vous demanderont de restituer les bijoux trouvés (par hasard: nous sommes des gens de bonnes familles) sur les cadavres de réfugiés répartis un peu partout entre eux. Vous pouvez aussi entretenir leur feu, afin de vous rechauffer avant de poursuivre votre route.
De plus votre marteau à deux mains ne servira pas à rien puisque vous pourrez réparer les panneaux signalant le chemin à suivre pour que les réfugiés puisse trouver Hoelbrak et ces vertes prairies, si loin de Rata-Sum. Quelques pauvres caravanes de réfugiés se promènent aussi sur le chemin. Venez leur en aide à vos risques et périls. Nous ne savons pas encore ce qui les a fait fuir et quelles maladies les infectent!

En vous rendant à Hoelbrak vous trouverez un hérault peu prolixe qui vous affirmera que les réfugiés sont installés au centre d'Hoelbrak, gentillement indiqués par une étoile sur la carte. Allez donc parler au chef des réfugiés: il ne vous apprendra rien. D'après mon étude ils sont si limités intellectuellement qu'ils ne savent même pas pourquoi ils fuient. Peut-être la maladie sugérée plus tôt leur aura-t-elle attaqué les cellules nerveuses? Ou bien leur cerveau a-t-il juste été brûlé par le froid et la consommation abusive de teinture, courante chez ce genre de population? Cela mériterait des recherches approfondies ainsi que plusieurs vivisections. N'ayant malheureusement que mon marteau à deux mains sur moi, je me retrouve limité dans mes recherches par manque de moyens.

Vous décidez donc de vous rendre à la Citadelle Noire afin de vous renseigner sur leurs possibles réfugiés. Faites votre maximum pour ignorer l'odeur pestilentiel du lieu. Je vous sugère ainsi de porter un masque, tant pour protéger votre odorat que votre santé, les charrs étant peu portés sur l'hygiène. Vous y apprendrez que de "violentes tempêtes" s'approchent et que les charrs ont été victimes de leur propre espèce, sous les traits de la légion de la flamme, comme il y est si courant parmi ce peuple primaire et belliqueux.
En discutant avec un de ces recelleurs de souvenirs qui sont apparus à travers les deux territoires, vous apprendrez aussi que les tempêtes sont faites de poussières et seraient dûes rechauffement du sol.
Sans doute encore une de ces prophéties fantaisistes, tirée d'une de ces croyances animistes primitives qui pululent parmi ces espèces inférieures.
Vous décidez donc d'ignorer tout cela, et de partir à travers le plateau de Diessa pour alléger les cadavres de leurs précieux souvenirs (par miséricorde, comme de bien entendu) et d'utiliser un peu votre marteau à deux mains afin d'éloigner encore plus ces réfugiés de Rata-sum...

Il ne m'est malheureusement pas possible de fournir plus d'information à propos de ces phénomènes prétendus. Je vais donc poursuivre mon investigation plus avant afin de pouvoir vous fournir, chers amis lecteurs asuras, plus d'informations.
"Le vent qui vient à travers la montagne me rendra fou."
Avatar de l’utilisateur
Torin
Administrateur du site
 
Messages: 1968
Inscription: Sam 22 Aoû 2009 17:01
Localisation: Paris
Status: Offline

Retourner vers L'auberge de l'Arche du Lion

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron